Spectacles

Traversée

  • Coordinateurs : Juruna, Fassassi, Gaby, Bigue, Kelly
  • Pays : Brésil, Bénin, Sénégal, France
  • Activités : un ensemble d’événements, mélangeant rodas, spectacles, expositions et débats en lien avec la Capoeira et notre histoire commune. Des échanges d’expériences avec rencontres/visites internationales.

Ce projet est né d’une volonté de consolider et de pérenniser des échanges culturels & artistiques entre le Bénin, le Sénégal, le Brésil et le France. A travers la pratique de la Capoeira, les connexions entre les pays de l’Afrique de l’ouest, le Brésil et la France sont remémorées et évoluent.

Jogo

  • 4 danseurs-musiciens : Claudio Basilio, Gatinho Angola, Juruna, Ze Pequeno
  • 1 contre-bassiste et 1 saxophoniste
  • Chorégraphie, scénographie et costumes : Claudio
    Basilio
  • Durée : version courte 25 min., spectacle entier 60 min.
 
Claudio Basilio, Danseur-Chorégraphe, et le collectif Capoeir’Art de Marseille (Mestre Juruna) vous proposent un espace de vie et d’échanges, où les danseurs-musiciens se rencontrent dans une danse rituelle, calée et décalée. Du son des atabaques à la musique du ‘Candomble’ (culte religieux afro-brésilien), en passant par le jazz et le funk, les corps « jouent » sur des rythmes sensuels et électrisants, pour laisser éclater tout le lyrisme de la Culture Afro-brésilienne.

Heritage, Domino

 « Héritage, domino » est une pièce chorégraphique associant la danse, la capoeira, la musique classique et les arts visuels, traditions dans une pratique contemporaine. Une pièce chorégraphique, où images, musiques et danses, inscrites dans une histoire plurielle, se rejoignent dans l’espace de la scène, afin d’établir un pont.
 
« La danse est avant tout un état d’esprit, un cérémonial où comme dans un art martial, chaque regard, paysage, phrase, geste peuvent devenir mouvements. Elle pose, oppose, rencontre mais aussi confronte des codes visibles, lisibles… ces codes, je les éclate pour rendre la danse toujours plus généreuse et accessible, plus proche de chacun… » Claudio Basilio
 
Comme plusieurs danses, tango, cumbia, fado, samba, rumba…, qui ont fait le voyage entre l’Afrique, l’Europe et l’Amérique latines, la capoeira est devenue une danse urbaine. Revendiquant son héritage historique, elle souhaite également faire reconnaître sa modernité et son évolution contemporaine ouverte aux autres danses, aux autres arts. C’est dans cette optique que Claudio Basilio et Juruguassi Pereira Carvalho dit Formado Juruna, se retrouvent et s’expriment à travers cette chorégraphie.
 
La musique, qui accompagne les mouvements des danseurs, est une composition d’Hélène NIDDAM. Elle l’interprète d’après un thème personnel, d’inspiration classique, de manière improvisée rejoignant ainsi une musique plus moderne, ayant fait le voyage de l’Afrique à l’Amérique, le Jazz.
 
Cette pianiste aborde la musique classique de la même manière que Claudio Basilio et Juruna la capoeira, de manière ouverte sur le temps historique et sur l’espace géographique. Hélène Niddam est une compositrice de musique classique qui élabore une musique métissée de plusieurs origines.
 
Afin d’accompagner la danse, de souligner la musique, d’en imager le fond et la forme, les Graphistes de l’Ombre et L’Œil et l’Esprit projettent d’élaborer un montage d’image projetée sur le fond de la scène du spectacle.

Capoeira Jazz

Le piano s’invite dans la capoeira !
En mélangeant chants traditionnels, percussions afro-brésiliennes et danses de combat, la capoeira transmet les valeurs ancestrales des maîtres, comme le respect et l’égalité des races.
Si la danse est toujours poussée à un haut degré de perfection, il est rare de pouvoir écouter une capoeira de bonne facture musicale : c’est le défi relevé par ces passionnés, pionniers de la capoeira à Marseille, réunis par Mestre Camaleão et Formado Juruna.
Mais quand le piano s’en mêle, les étiquettes ne collent plus ! jazz ou world, salsa ou biguine, reggae ou samba ? qu’importe, puisque le spectacle est là, et que le public danse avec!
 
Extrait du spectacle « Capoeira Jazz » à la Cave à Jazz à Marseille, autour des chants et des rythmes traditionnels de la capoeira. Saxophone, piano, berimbaus et percussions. Avec Hugo Lemarchand (saxo), Simon Bolzinger (piano), Mestre Camaleão et Formado Juruna (berimbaus), Treinel Ulysse (percussions). Enregistré en public le 8 avril 2010 à la Cité de La Musique de Marseille. Production L’Assos’Picante.